ADOPTION de chien chat lapin nac en Alsace et Lorraine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 besoin de soutien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia54




MessageSujet: besoin de soutien   Mar 28 Oct - 11:46

Comme beaucoup d'entre vous le savent, Basil est en fin de vie, les poumons remplis de métastases. Avec le veto, nous avons convenu que le moment difficile allait se présenter à partir du moment où Basil ne mangerai plus, préférant gardez ses forces pour respirer plutôt que manger.
Cependant, Basil edt en pleine crise de coryza depuis plusieurs semaines et malgré plusieurs antibio, anti-inflammatoire, il respire très mal, arrivant même à me réveiller la nuit.

Alors voilà, je me questionne énormément, car pour le veto on a fait tous les antibio possibles, il faut continuer les traitements en cours et... attendre.
Seulement cela fait bientôt 2 ans que Basil partage notre vie et même si je ne peux pas dire qu'il souffre, il est tout de même très gêné pour respirer.
Alors voilà même si je ne suis pas prête (d'ailleurs je ne le serais jamais) je me questionne sur sa qualité de vie.
Je sais qu'ici je ne serai pas jugée sur ses propos ni remettre en question la position du veto. C'est vraiment une douleur pour moi de le voir ainsi ou plutôt de l'entendre.....

Je veux juste être lue et soutenue.....
Merci
Revenir en haut Aller en bas
titite_54
Admin
avatar


MessageSujet: Re: besoin de soutien   Mar 28 Oct - 13:19

je te comprends oh combien vu que je suis dans la même situation avec mon Mario face à son insuffisance rénale...

concernant Basile, perso, je ne peux m'empêcher de me dire qu'il ne peut pas se sentir bien face à une insuffisance respiratoire car cela provoque une insuffisance en oxygène dans le sang et dégrade non seulement la capacité respiratoire mais aussi les organes irrigués par le sang qui doit lui aussi être porteur d'un taux satisfaisant d'oxygène pour en garantir le bon fonctionnement

la difficulté à respirer correctement provoque une oppression angoissante, mais là peut-être que je fais de l'anthropomorphisme ?...
et ceci dit, cette angoisse il est sûr que toi tu la ressens à l'entendre mal respirer
du coup, je ne suis pas sûre que sa qualité de vie, ni la tienne, ne soient satisfaisantes, mais il n'y a que toi qui peut juger si elles restent supportables

j'ai le même dilemme avec Mario, dont l'insuffisance rénale a persisté à s'aggraver malgré les médicaments et perfusions, et pour lequel j'ai fait le choix de cesser les soins au vu de la terreur que cela provoquait chez lui au point de refuser de s'alimenter, de se laisser approcher par moi ou ses copines minettes, les yeux devenus des billes noires de terreur plusieurs jours durant après les visites véto. A croire qu'ils comprennent tout car le jour où j'ai tél à la véto pour lui faire part de mon choix, il est revenu vers moi, a recommencé à s'alimenter et à s'entourer des fifilles ! Maintenant, comme toi, je dois veiller chaque jour à l'évolution de son état, sa qualité de vie, pour essayer de choisir le meilleur moment pour éviter la souffrance sachant que le décès provoqué par cette maladie est brutale et très douloureuse... Voilà pourquoi je te comprends très bien...

quoi qu'il en soit, personne n'a à te juger, ni moi d'ailleurs, car ce sont des choix douloureux et personnels, pris au cas par cas, selon la situation, la maladie, la personnalité du chat, notre contexte de vie, etc... les vétérinaires ont pour mission de tout faire pour soigner et sauver des vies, mais ils sont à l'écoute de notre ressenti et nos choix car ils sont légitimes, mais surtout parce nous sommes les personnes les plus proches de nos poilus et que nous sommes les mieux à même de voir et sentir le vécu de notre compagnon, sa qualité de vie, sa combativité ou non, bref d'essayer de définir ce qu'ils attendent de nous, de leur fin de vie.

Mario survit depuis presque 6 mois maintenant sans soins, a eu quelques moments inquiétants (vomissements, perte d'appétit) qui m'ont fait douter, et je doute encore, d'autant que je suis obligée de déménager à nouveau dans 15 jours pour un logement moins cher à défaut d'avoir retrouvé du boulot, et que je suis hyper angoissée à l'idée d'imposer ce nouveau changement à Mario qui est si sensible, si peureux, et qui est déjà très affaibli. J'ai peur que ce changement ne le perturbe au point de "l'achever", et du coup je ne sais que faire, je culpabilise, et me sens de plus en plus mal à chaque jour qui me rapproche de ce déménagement...

Le plus difficile au début c'est d'admettre la maladie, de se faire une raison sur le fait que notre compagnon est condamné, mais ensuite le pire est de ne pas avoir d'échéance, de parfois concevoir quelque espoir déraisonnable, de se dire qu'on a encore du temps devant soi. Ces situations sont des tortures mentales, et nul n'a la solution idéale, on ne peut que faire au mieux, les accompagner, les soulager, leur faire sentir notre amour car cela maintient leur envie de vivre, leur rendre la vie douce à chaque jour qui passe.

Le pire étant la crainte de prendre la décision de les endormir trop tôt... ou trop tard...
Pour Aubade, ma "pipoune", j'ai clairement trop attendu et j'ai beaucoup de mal à me le pardonner...
alors, personnellement, il n'est pas question pour moi de laisser faire les choses et de le laisser partir dans la souffrance, je n'ai donc pas d'autre solution que l'euthanasie, pour qu'il puisse partir doucement, sans douleur, avec dignité.
C'est une décision claire dans ma tête, mais comme toi je me torture à le voir dans des moments où il va moins bien à me demander si le moment est venu, craignant systématiquement que ce soit trop tôt, mais que j'ai ensuite à regretter d'avoir trop attendu...

dilemme cruel et douloureux, qui me talonne chaque jour, et je te remercie d'être venue nous parler de ton besoin de soutien, car j'avoue en avoir bien besoin aussi, et en parler fait du bien...

quoi que tu décides, comme tu le souhaites, bien sûr je te lirai et te soutiendrai
Revenir en haut Aller en bas
http://adoptionsallorraine.forumgratuit.org
laetitia54




MessageSujet: Re: besoin de soutien   Mar 28 Oct - 18:58

Merci titite je savais que tu allais comprendre....
Que c'est difficile de prendre LA décision, celle sur laquelle tu ne peux pas revenir, que tu ne peux ni prendre trop tôt ni trop tard. Paradoxalement, il continue à raller pour avoir à manger, demander des caresses, de l'attention. Il ne rechigne pas à un bout de steak ou autre si délicieux. Mais c'est sa respiration, elle me renvoie de la souffrance, je pense que je réalise que nous sommes au bout. Comme tu dis, celui qu'on connaît mais dont on a caressé l'espoir que finalement..... il était loin..... beaucoup plus loin....
Revenir en haut Aller en bas
Dididon

avatar


MessageSujet: Re: besoin de soutien   Mar 28 Oct - 21:30

Le plus horrible c'est les montagnes russes entre espoir et désespoir... à un moment on les voit mal et on croit que le moment arrive... et l'instant d'après ils font quelque chose qui nous fait penser qu'ils ont encore envie de continuer...
Torture mentale, c'est le bon terme...

Effectivement, il n'y a que toi qui peut savoir... on me l'a souvent dit, et j'ai presque détesté les gens de ne pas pouvoir m'en dire plus... mais c'est vrai, toi seul a vécu avec et le connait le mieux... au bout d'un moment tu sauras... la torture cessera et ça deviendra évident qu'il est temps d'arrêter et de le laisser partir paisiblement...

A ce moment là, une nouvelle souffrance commencera, celle d'avoir la force de décider, de l'accompagner jusqu'au bout, de lui dire au revoir... mais arrivera aussi une minime satisfaction (si on peut dire), celle qu'à présent il sera paisible, libre d'arrêter de lutter, libre de se reposer...

Et il t'accompagnera tout le reste de ta vie...

Basil dans son malheur a de la chance... la chance d'avoir croisé ta route, d'avoir été aimé, de ne pas être seul face à tout ça, de ne pas finir dans le fond d'une cage au refuge...



Revenir en haut Aller en bas
Nat

avatar


MessageSujet: Re: besoin de soutien   Mar 28 Oct - 21:53

Moi aussi je te comprends Laetitia pour avoir eu de nombreux animaux en fin de vie, chats et chiens souvent en proie à des cancers... J'ai  toujours privilégié la qualité de la vie plutôt que la durée dans le temps afin que mon animal parte dans la dignité qui lui est due. Mais comme toi, le moment fatidique de prendre LA décision est toujours ce que je redoute le plus... La peur de prendre cette décision trop tôt... Peut-être l'animal veut-il encore vivre malgré ses souffrances... Mais peut-on tolérer de laisser quelqu'un vivre avec de telles souffrances?

L'expérience m'a appris que nos petits protégés que l'on a recueilli, à qui on a donné une vie décente et que l'on a aimé dans l'état sans jamais rien exiger en retour, sont tellement comblés par notre amour qu'ils ne souhaitent pas nous quitter, et ce quel que soit l'état dans lequel ils sont. Ils sont capables d'endurer les pires souffrances  pour pouvoir profiter encore un peu de notre présence et de notre attention... Et je pense que c'est à cela qu'on doit être le plus vigilant.

En règle générale, je me fie à mes tripes plus qu'à mon cerveau. Quand quelque chose en moi me hurle que ce n'est plus possible et que la vie de mon animal n'est plus conforme à une vie que je considère comme décente, je prends la décision de tout arrêter, même si mon cerveau me dit que finalement on pourrait peut-être attendre encore un peu et qu'il m'aligne des doutes quant à la sagesse de ma décision...
A chaque animal qui franchit le seuil de ma maison je promets que ses souffrances sont terminées à jamais. Le confort de vie est primordial pour moi et je préfère nettement avoir pris une décision finale un peu trop tôt plutôt que trop tard. (Je parle bien évidemment uniquement en mon nom et je ne condamne surtout pas les décisions que d'autres peuvent prendre dans une situation similaire!)

Dans le cas de Basil, c'est vrai qu'il est très difficile de savoir comment il ressent son insuffisance respiratoire, s'il s'en accommode ou s'il subit parfois des crises d'angoisse...
Je reste malgré tout persuadée qu'il existe une communication intuitive entre nos animaux et nous, une forme de communication qui ne marche pas comme un dialogue avec un schéma de questions/réponses mais qui fonctionnerait plutôt comme une idée qui s'impose brutalement à nous, sans prévenir, le genre d'idée pour laquelle on ne peut pas retracer le fil de pensées qui nous a amenés à penser cela... Je ne sais pas si ça t'est déjà arrivé, mais moi ça me le fait régulièrement. J'ai pour habitude de suivre ces idées, aussi incongrues qu'elles puissent parfois paraître, et généralement elle sont soit une solution au problème, soit une piste fiable pour trouver une solution.
Je suis certaine qu'à ce moment-là l'animal nous a réellement "dit" quelque chose, à nous d'être assez ouverts d'esprit pour l'accepter en tant que communication...

Toi seule saura à quel moment il faudra aider Basil à partir vers le repos éternel, ton coeur te le dira.
Et tu peux compter sur mon soutien!
Revenir en haut Aller en bas
grateuze




MessageSujet: Re: besoin de soutien   Mar 28 Oct - 22:27

Malheureusement, je ne vais pas pouvoir en dire beaucoup plus que les filles.
Aucun mot ne pourra te rassurer, aucune histoire ne pourra te guider dans les choix et décisions que tu devras prendre.
Alors simplement, je vais t'expliquer l'aspect scientifique des choses, de manière totalement froide et presque inhumaine. La perte d'appétit est le premier aspect de la mauvaise pente. Ensuite, les douleurs diverses prennent plus de place et peuvent mener le chat à une agressivité redirigée (vers d'autres animaux ou vers les propriétaires). D'autres signes peuvent apparaître, comme une fatigue plus intense et prononcée, une position sphinx privilégiée par le chat (position antalgique), les besoins faits hors litière... Bref, tout changement du comportement est à prendre en compte et à ne pas négliger.
Et puis je vais te faire part de mon expérience. J'ai accueilli un chat qui mourrait de la pif. Il a apprécié l'accueil, la chaleur, les caresses pendant 2 mois. Et puis un jour il a commencé à cesser de manger et pour moi, ça a été le signe. Je n'ai pas attendu et l'ai amené le lendemain. Je l'ai accompagné jusqu'au bout, il s'est vidé au moment de l'injection. Bien sur, ça a été dur, même si je ne l'ai accueilli que 2 mois et que je connaissais l'issue. Et même avec du recul, je me demande souvent s'il n'aurait pas pu tenir un peu plus... Je l'ai peut-être privé d'une chance de profiter un peu plus de cet intermède "hors-refuge". Mais c'est trop tard. Je crois que dans tous les cas, qu'on prenne la décision trop tard ou trop tôt, ça nous poursuit quand même, quoi que l'on fasse.
Dit-toi que dans tous les cas, tu lui offres la chance de moins souffrir qu'un humain dans de telles circonstances.
Et surtout, courage <3
Revenir en haut Aller en bas
laetitia54




MessageSujet: Re: besoin de soutien   Jeu 30 Oct - 18:48

Un énorme merci les filles pour vos réponses et votre soutien.
Pour le moment, je lui fais des inhalations et même si il n'apprécie pas d'être enfermé dans la caisse, pour autant il respire un peu mieux.....
Pour le moment, il bouge sans être essoufflé, il ne passe pas son temps à dormir, donc j'ai décidé de ne pas bouger.
Il tousse un peu mais ce n'est pas tout le temps.

Je me suis fixée la limite qu'il fatigue aux déplacements, qu'il tousse ou soit essoufflé à un effort.
A ce moment, je sais que je n'irai pas toute seule avec mon fils affronter cette épreuve, y aura un petit bout de vous toutes dans mon sac.

C'est vrai que pour mes deux 1ers chats, c'était leur corps qui avait dit stop, mais j'ai peur que pour Basil ça ne soit pas aussi "facile"....
Revenir en haut Aller en bas
Nat

avatar


MessageSujet: Re: besoin de soutien   Jeu 30 Oct - 21:25

De toute façon, tu le verras quand ça lui sera trop pénible...

Bien sûr qu'on sera avec toi ce jour-là! Dans ton sac et sur le forum le soir! sunny
Fais-lui de grosses caresses de ma part pour le moment!
Revenir en haut Aller en bas
laetitia54




MessageSujet: Re: besoin de soutien   Dim 2 Nov - 12:45

Voilà...... le jour tant redouté est arrivé.... basil s'est endormi dans mes bras ce matin..... une partie de moi c'est arraché......
J'ai dû prendre La décision car il respirait tellement mal que cela m'était devenu insupportable de l'entendre et de le regarder.
Je lui ai demandé pardon car c'était peut être trop tôt....
Merci les filles d'avoir été dans mon sac....
Revenir en haut Aller en bas
titite_54
Admin
avatar


MessageSujet: Re: besoin de soutien   Dim 2 Nov - 13:10

je suis sincèrement désolée...

comme on le disait, on ne peut pas échapper à ce questionnement : trop tôt ? trop tard ? nul n'a la réponse

tu as suivi ton cœur, écouté sa douleur et la tienne

nul doute qu'il t'ait pardonné, tant est qu'il y ait quelque chose à te pardonner car il t'est plutôt reconnaissant de ne plus souffrir

tu lui as rendu sa dignité à ne plus offrir une image de souffrance, il est désormais dans un sommeil paisible et serein, avec tous les bons souvenirs à tes côtés

j'imagine ta peine et la partage...

repose en paix Basil et veille sur ta maman...



Revenir en haut Aller en bas
http://adoptionsallorraine.forumgratuit.org
Nat

avatar


MessageSujet: Re: besoin de soutien   Dim 2 Nov - 19:19

Je suis de tout coeur avec toi laetitia...

Ce n'était certainement pas trop tôt... A partir du moment où sa souffrance te devenait insupportable, c'est qu'elle l'était pour lui aussi. Comme le dit Titite, tu lui as permis de rester digne jusqu'au bout et de ne pas devenir un monstre de douleur.
Il valait mieux prendre cette décision plutôt que de courir le risque qu'il meure tout seul pendant une de tes absences... car la fin était proche de toute façon.
Il s'est éteint dans tes bras, entouré de tout ton amour, c'est ce qui compte le plus! Tu l'as aimé jusqu'au bout et tu le lui as prouvé!

Je te souhaite bon courage pour supporter le vide qu'il laisse derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
grateuze




MessageSujet: Re: besoin de soutien   Dim 2 Nov - 19:23

De tout coeur avec toi et ta famille.
Aucun mot ne saura te consoler.
Seul le temps pourra atténuer la douleur, la tristesse, l'absence de la boule de poils qui a été aimé jusqu'au bout.
Basile, veille bien sur la famille qui t'a accueilli quand tu en as eu besoin, de là-haut, protège les.

Un ange de plus dans le ciel
Revenir en haut Aller en bas
COCORINNE




MessageSujet: Re: besoin de soutien   Ven 28 Nov - 12:56

Je suis aussi de tout cœur avec toi et tes proches.
Basil ne souffre plus, les anges veillent sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
laetitia54




MessageSujet: Re: besoin de soutien   Dim 30 Nov - 19:59

Merci tout plein les filles...... Basil restera dans mon coeur juste à côté de Pims, ma pepette et sa maman....
Revenir en haut Aller en bas
Olivia

avatar


MessageSujet: Re: besoin de soutien   Jeu 4 Déc - 14:17

Ces moments sont toujours difficile et on les redoute tous, mais tu à fait tout ce que tu à pu pour ton petit doudou, et il s'est endormi serein et heureux au creux de tes bras.
Une petite étoile brille dans ton ciel, et c'est Basile
Plein de courage à toi
Revenir en haut Aller en bas
http://sosanimaux-moineville.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: besoin de soutien   

Revenir en haut Aller en bas
 
besoin de soutien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de soutien...Bambou va mal...
» URGENT LUBY fille de BAYA besoin de soutien et de conseils
» Besoin de soutien pour LE Projet
» Brahem, un danseur algérien unijambiste a besoin de soutien
» Besoin de votre aide, de vos lumières, de votre soutien... AVIS A LA POPULASSE DU SUD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ADOPTION DES SANS FAMILLE D'ALSACE LORRAINE :: . HELP ! :: BESOIN DE CONSEILS-
Sauter vers: